bg image

Demandes – Slide 1

Action contre la faim

Action Santé Mondiale

Equilibres et Populations

Médecins du Monde

One

Oxfam

Planning Familial

Sidaction

Solthis

L’aide publique
au développement


La France doit atteindre les 0,7% du RNB consacrés à l’APD dès 2022
et augmenter de 10% par an les crédits budgétaires de la mission APD.

Des moyens additionnels doivent être dégagés par l’adoption
d’une TTF taxant les opérations intra-journalières.

La France doit investir 1 milliard d’euros en dons
dès 2016 pour la santé.

 

bg image

Demandes – Slide 2

Droits et santé sexuels
et reproductifs


La France doit annoncer un nouvel engagement de 100 millions d’euros
en dons par an jusqu’en 2020
pour le financement d’interventions
multilatérales et bilatérales couvrant l’ensemble du continuum
de soins en santé sexuelle et reproductive et systématiquement
développés selon une approche par les droits.

 

bg image

Demandes – Slide 3

Nutrition
et santé


La France doit allouer, de 2016 à 2020, 200 millions d’euros
aux interventions spécifiques à la nutrition
et elle doit annoncer
un engagement financier global pour la lutte contre la sous-nutrition
lors du prochain Sommet Nutrition pour la Croissance.

 

bg image

Demandes – Slide 4

Renforcement
des systèmes de santé


La France doit honorer les 30 millions d’euros d’I3S d’ici à 2018
et s’engager d’au moins 50 millions d’euros par an supplémentaires
dès 2016 en faveur de l’accès universel aux soins intégrant
une dimension plus globale du renforcement des systèmes de santé.

 

bg image

Demandes – Slide 5

Lutte contre le VIH/sida,
la tuberculose et le paludisme


La France doit honorer sa contribution de 1,08 milliard d’euros
engagé
pour 2014-2016 au Fonds mondial et annoncer
une nouvelle contribution d’au moins 1,08 milliard
engagé
pour 2017-2019 dans le cadre de la reconstitution
des ressources du Fonds mondial.

La France doit maintenir l’investissement à UNITAID
à hauteur de 100 millions d’euros par an.

 

bg image

Demandes – Slide 6

Orientations de la politique
de développement française


Lors du prochain CICID, le gouvernement doit s’engager à sanctuariser
le recours aux dons
pour financer les secteurs sociaux essentiels
et à limiter le recours au mixage prêts / dons.

Il doit également s’engager pour une plus grande transparence
des décaissements et des projections d’allocation des fonds du FSD

(Fonds de solidarité pour le développement) avec, a minima,
la publication de la situation comptable dès qu’elle est disponible.

Chaque document à l’origine d’arbitrages budgétaires importants
doit être versé au débat.
Le gouvernement doit valider de l’actualisation
de la stratégie de la France en matière de coopération internationale
en santé
pour qu’elle intègre l’agenda 2030 du développement durable.