Prises de parole présidentielles sur la santé mondiale
17 Sep 2015

Prises de parole présidentielles sur la santé mondiale

17 Sep 2015
Le 12 septembre dernier, François Hollande recevait des associations françaises de solidarité internationale pour préparer l’Assemblée générale des Nations Unies (du 15 au 28 septembre à New York) et le sommet sur le climat (COP 21) qui aura lieu à Paris en décembre prochain. Trois ONG du Collectif étaient présentes: Solthis, Action contre la faim et Oxfam France. Dans le communiqué de presse, le Président « a confirmé les engagements de long terme de la France sur le financement d’actions de santé publique, Fonds mondial, Unitaid, Gavi. » Le Collectif Santé 2015 s’assurera du respect de ces engagements en sus d’un renouvellement des financements de l’Initiative de Muskoka pour la santé sexuelle et reproductive et la santé infantile, dont la lutte contre la sous-nutrition. Quelques jours plus tôt, le mardi 8 septembre, le Président a prononcé un discours lors du Forum mondial Convergences 2015 sur le thème « Zéro Carbone, Zéro pauvreté ». Il s’est exprimé sur les craintes quant à la baisse de l’aide publique au développement et ses conséquences sur le budget de la santé mondiale:
« [J’assure] que la France doit être davantage mobilisée sur le financement du développement. C’est d’abord là qu’elle doit marquer sa détermination. Je sais que parmi vous, il y a des inquiétudes sur le niveau du financement que la France accorde à la solidarité internationale dans le contexte budgétaire que nous connaissons. J’ai donc souhaité que notre pays garde son rang de 4ème contributeur mondiale, avec près de 8 milliards d’euros. La France va renforcer sa solidarité à l’égard des pays les plus vulnérables, notamment ceux qui sont victimes du changement climatique. Pour l’Afrique, je me suis engagé d’ici 2018 à consentir 20 milliards d’euros d’aide. Nous voulons privilégier la santé et nous voulons également – et je m’en suis entretenu encore aujourd’hui avec le ministre des Finances – que puisse être établie une taxe sur les transactions financières. »
Vous trouverez ici l’intégralité du discours en vidéo ainsi que le verbatim. Le passage cité commence à la 17ème minute. Si le Collectif Santé 2015 salue ces promesses, il tient à rappeler l’importance de sécuriser les subventions en faveur des secteurs sociaux, en particulier dans les pays qui ne peuvent s’endetter.
Laissez un commentaire
Plus d'articles
Commentaires
Commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.